Combien consomme un fan ? Voici la réponse !

La chaleur saisonnière arrive et nous sommes tous prêts à sortir notre fan bien-aimé de la cave.

Economique, léger, silencieux et facile à transporter, il permet de se rafraichir pendant les journées les plus chaudes en l’absence du climatiseur. Mais vous êtes-vous déjà demandé combien un ventilateur consomme ?

En général, la consommation varie selon le modèle de ventilateur. Continuez à lire notre article pour connaître la quantité d’énergie consommée et comprendre comment réduire sa consommation et économiser un peu sur votre facture d’électricité.

Les avantages du ventilateur par rapport au climatiseur

Quel que soit le modèle, l’achat d’un ventilateur apporte certainement de nombreux avantages :

  • Des dépenses très élevées : les ventilateurs ont généralement un prix très bas, qui tourne autour de 20-60 euros.
  • Pratique, léger et facile à transporter : grâce à sa petite taille, le ventilateur, hors ventilateur de plafond, est très léger et pratique. Il peut être facilement rangé dans la cave et sorti uniquement en cas de besoin.
  • Facile à utiliser et à installer : un ventilateur autonome ne nécessite aucune intervention électrique. Il peut être installé en quelques minutes et allumé en le branchant simplement sur une prise de courant.
  • Consommation soutenue : Par rapport à un climatiseur, le ventilateur consomme jusqu’à 15 fois moins.

Types de ventilateurs

Il existe une large gamme de ventilateurs sur le marché, qui diffèrent par leur utilisation, leur taille, leur type et leur fonctionnement.

Ventilateurs de plafond

Les ventilateurs de plafond consomme entre 20W et 100W. Ce type est certainement le meilleur pour rafraîchir la pièce dans laquelle il a été installé de manière plus homogène. Il est en effet installé au plafond et possède des pales qui mesurent environ 1 mètre. Les ventilateurs de plafond diffusent l’air de haut en bas de manière plus douce et délicate car le jet d’air n’est pas dirigé directement vers le corps.

Si le plafond n’est pas trop bas et qu’ils sont positionnés à bonne distance des murs, ces ventilateurs sont très efficaces et permettent de consommer moins d’électricité. Evidemment, proportionnellement à l’augmentation de la vitesse d’aération réglée et de la taille des pales, la consommation va également augmenter.

Ventilateurs au sol

Les pales des ventilateurs sur pied ont une largeur plus petite que les ventilateurs de plafond et sont sans aucun doute plus pratiques et plus faciles à entretenir. En général, leurs lames mesurent environ 400 mm et sont livrées avec un socle central réglable et une cage métallique inclinable pour maintenir et protéger les lames. Ils sont généralement utilisés dans les petites pièces et, grâce à la possibilité de tourner autour de l’arbre central, ils diffusent mieux l’air frais dans la pièce et permettent de diriger l’air dans la direction souhaitée.

lampadaire

Ventilateurs de table ou de sol

Les ventilateurs de table sont la version miniature des ventilateurs sur pied et sont conçus pour occuper le moins de place possible sur votre table, table de chevet ou bureau ou pour rafraîchir de très petites pièces. Compte tenu de la petite taille globale ainsi que des lames plus petites, leur puissance est en général inférieure à celle des modèles plus grands (la consommation est d’environ 10-25 W).

De quoi dépend la consommation d’énergie ?

En général, un ventilateur consomme environ 10 à 15 fois moins qu’un climatiseur. Contrairement à ce dernier, en effet, qui consomme en moyenne 800 watts par heure, le premier n’en consomme que 50.

La consommation électrique d’un ventilateur dépend de nombreux facteurs :

  • Puissance maximale instantanée absorbée par le ventilateur : exprimée en Watts (W)
  • Puissance moyenne des ventilateurs : exprimée en KWh
  • Largeur des lames
  • Vitesse d’aération : la consommation est bien entendu proportionnelle à la vitesse d’aération réglée. Si un ventilateur autonome n’est pas utilisé à vitesse maximale, la consommation d’électricité sera donc beaucoup plus faible
  • Capacité maximale
  • Durée d’allumage
  • Coût par KWh prévu par votre contrat d’énergie

ventilateur

Comment savoir combien consomme un ventilateur ?

Pour connaître exactement la consommation d’un ventilateur, vous pouvez utiliser un wattmètre ordinaire, qui peut être acheté à un prix d’environ 20 euros. Alternativement, vous pouvez mesurer la consommation quotidienne d’un ventilateur en effectuant des calculs mathématiques très simples.

Tout d’abord, vous devez garder un œil sur sa puissance moyenne, c’est-à-dire combien de kWh par heure le ventilateur consomme. Il suffit de multiplier cette valeur par le nombre total d’heures de fonctionnement du ventilateur, puis de multiplier à son tour le chiffre obtenu par le coût de chaque KWh prévu dans votre contrat d’énergie. Par exemple, si vous souhaitez laisser le ventilateur allumé toute la nuit, donc pendant environ 8 heures, vous devrez faire le calcul suivant :

  • Multipliez la puissance moyenne du ventilateur, supposons qu’elle soit de 50 W, par le nombre d’heures d’utilisation, puis par 8. Nous obtiendrons 400 WH (0,4 KWh).
  • Multipliez ce chiffre (0,4 KWh) par le coût pour chaque KWh prévu par votre contrat d’énergie, supposons qu’il soit de 0,20 €. Nous obtiendrons alors 0,08 €.
  • Pour utiliser le ventilateur pendant environ 8 heures, vous paierez environ 8 centimes.
Compartir en facebook
Compartir en twitter
Compartir en linkedin
Compartir en pinterest
Compartir en whatsapp
Compartir en telegram