Comment aiguiser un couteau ? Les 4 meilleures méthodes

Autrefois, on le sait bien, on faisait affûter des ciseaux et des couteaux par l’affûteur de couteaux qui, avec sa camionnette, parcourait tous les quartiers avec une certaine régularité. Aujourd’hui, que l’on peut dire que le métier d’affûteur de couteaux a pratiquement disparu, il ne reste que des options artisanales pour affûter les couteaux.

Voyons donc comment les couteaux sont affûtés à la maison. Nous vous proposons ici les 4 méthodes les plus utilisées et de loin les plus efficaces.

1. Affûtage à la pierre

Le système d’affûtage des couteaux le plus connu et le plus utilisé est celui qui implique l’utilisation d’une pierre rectangulaire. Celui-ci peut être diamanté ou non, et peut être humidifié avec de l’eau ou de l’huile, selon le produit.

Le conseil général est de choisir une pierre non diamantée, plus difficile à utiliser, et qui a une taille d’environ 5 sur 20 centimètres.

Si vous avez opté pour une pierre à eau, laissez-la tremper environ un quart d’heure avant de l’utiliser, et protégez-vous avec une bassine d’eau pour être prêt à mouiller la pierre quand vous en aurez besoin.

Si votre pierre nécessite l’utilisation d’huile, veillez toutefois à ce qu’elle n’entre jamais en contact avec de l’eau, ce qui peut endommager la porosité naturelle de la pierre, indispensable pour obtenir de bons résultats. D’autres pierres peuvent être utilisées à sec, alors vérifiez les instructions de votre pierre ou de votre pépin avant de continuer.

Choisissez l’angle d’affûtage, autour de 20°, puis colorez la pointe de la lame des deux côtés, afin de vous aider à comprendre si vous suivez toujours le même angle lors de l’affûtage.

Commencez par la face la plus rugueuse de la pierre, qui est utilisée pour meuler la lame de manière plus grossière, puis retournez la pierre et passez à l’affûtage proprement dit, en faisant glisser la lame sur la surface à grain plus fin.

Le processus d’affûtage en lui-même est assez simple : il suffit de faire glisser la lame avec une certaine légère pression, des deux côtés dans le cas des lames symétriques, sur la surface de la pierre, en essayant de conserver le même angle d’affûtage.

cuisine

2. L’affûteur en acier ou en acier

Lorsque vous voyez le boucher affûter le couteau avec des mouvements rapides et habiles sur un cylindre métallique long et étroit, sachez qu’il n’affûte pas du tout le couteau, mais corrige le tranchant de la lame.

L’affûteur en acier doit en effet être utilisé entre un affûtage et un autre, simplement pour préserver la qualité de la lame et de la coupe.

Une utilisation régulière de l’acier permet d’avoir des couteaux tranchants beaucoup plus longtemps, évitant ainsi l’utilisation fréquente de pierre ou de meule, qui à la longue consommera la lame de notre couteau.

La fonction de l’acier est d’éliminer toute irrégularité à la surface de la lame. Comment affûter les couteaux avec l’affûteur en acier, alors ?

Tenez l’acier avec votre main plus ferme, et le couteau avec l’autre : il est bon que le pouce soit sur le tranchant de la lame, tandis que les autres doigts doivent rester sur le manche du couteau.

Prenez le couteau pour former un angle d’environ 20° avec l’affûteur. L’important est que vous gardiez à peu près le même angle tout au long du processus, quel qu’il soit.

Faites ensuite glisser la lame du collier jusqu’au sommet de l’acier, en essayant d’utiliser la poussée de tout le bras et en vous aidant avec un bon mouvement du poignet, ce qui est important pour conserver une certaine fluidité du mouvement.

Cela peut prendre un certain temps avant de maîtriser la technique de l’acier comme le boucher ci-dessus, mais avec un peu d’entraînement vous serez capable de refaire vos lames rapidement et rapidement.

N’oubliez pas cependant d’affûter la lame avec la pierre, lorsque cet affûtage n’a plus les effets escomptés.

affûteuse d'acier

3. Utilisez de la céramique

Si vous cherchez en ligne des solutions de bricolage pour affûter des couteaux à la maison, vous trouverez sans aucun doute des instructions et des tutoriels pour le faire à l’aide d’objets en céramique.

Une tasse ou une assiette fera parfaitement l’affaire, et il n’est pas surprenant de savoir qu’il existe également des aiguiseurs et autres petits outils en céramique pour affûter les couteaux. En fait, la céramique est suffisamment abrasive pour affûter avec succès une lame.

Prenez une tasse dont vous ne vous souciez pas et placez-la à l’envers sur une surface plane et sûre. Pour aiguiser le couteau avec de la céramique, il suffit de faire glisser la lame, des deux côtés, le long du bord du fond de la tasse.

Il est également important dans ce cas que l’opération soit toujours effectuée suivant un certain angle. Le même processus peut être utilisé pour affûter le couteau au dos d’une assiette en céramique, ou tout autre objet en céramique qui a un bord sur une surface plane.

Bien que l’objet choisi pour l’affûtage ne court pas de gros risques au cours du processus, il est toujours préférable d’utiliser un objet que vous n’utilisez plus !

4. La roue électrique

Si vous avez une passion pour le bricolage, ou simplement une cave bien équipée, il est possible que sur votre établi se trouve un broyeur électrique ou broyeur.

Utilisé au niveau industriel pour affûter les couteaux, c’est le meilleur outil pour un résultat professionnel et durable. Cependant, cela nécessite que vous vous familiarisiez avec le processus d’affûtage, afin de ne pas endommager le tranchant de la lame.

Comment affûter les couteaux avec la meule ? Le principe est le même que celui que nous avons vu pour l’affûtage à la pierre : l’important est de maintenir la lame à un certain angle par rapport à la surface du broyeur.

Comme il s’agit d’un mouvement électrique assez rapide, il est évidemment plus difficile de maintenir le bon angle d’affûtage, c’est pourquoi cette méthode n’est recommandée qu’à ceux qui connaissent déjà l’outil.

L’angle d’affûtage

Lorsqu’il s’agit d’affûter les couteaux et de restaurer le tranchant des lames, l’angle d’affûtage est central.

Évidemment, cela dépend du type de couteau que l’on affûte et de l’usage que l’on compte en faire : par exemple, un couteau que l’on va utiliser pour couper de la viande ou pour chasser aura un angle d’affûtage plus étroit, autour de 20-25°, c’est-à-dire qu’il sera beaucoup plus tranchant mais extrêmement plus sujet à l’usure du temps.

affûtage d'angle

Un couteau à pain, ou un couteau à légumes, en revanche, peut très bien être affûté à un angle de 40°.

Cependant, il est important de savoir que l’angle d’affûtage de votre couteau préféré doit rester le même dans le temps : si la dernière fois il a été affûté à 30°, il sera bon de ne jamais modifier ce réglage. Vous risqueriez littéralement de perdre la pointe de la technologie.

Si vous ne connaissez pas l’angle de la lame, vous pouvez choisir un angle compris entre 15 et 25 degrés, un angle moyen qui ne caractérisera pas la lame dans les deux sens.

Vous vous demandez à quelle fréquence un couteau est aiguisé ? Eh bien, la règle générale pour un bon entretien des couteaux que nous utilisons au quotidien indique que 2 ou 3 semaines sont le délai après lequel nous devrions recommencer à affûter nos lames.

Compartir en facebook
Compartir en twitter
Compartir en linkedin
Compartir en pinterest
Compartir en whatsapp
Compartir en telegram