Comment arrêter de ronfler : 7 Naturels et Méthodes

Nous savons que ronfler inévitablement chaque nuit peut devenir une véritable inquiétude, pour nous et pour ceux qui dorment à côté de nous. En fait, il y a ceux qui ne ronflent qu’occasionnellement, à cause d’un rhume ou peut-être d’un dîner trop copieux, mais en général le ronflement peut facilement devenir une gêne assez constante, si vous êtes incapable d’agir sur les causes du ronflement.

Il existe de plus en plus de remèdes naturels pour ne pas ronfler, également en raison de la mise sur le marché de produits de plus en plus avancés sur le plan technologique, tels que des dilatateurs et des patchs qui aident à dilater les narines qui peuvent être d’une grande aide dans certaines situations.

Nous savons à quel point il est agaçant de savoir déranger son partenaire, ou les voisins, à cause du bruit nocturne que nous produisons, sans nous en rendre compte, dans notre sommeil. Voyons donc comment arrêter de ronfler en suivant 7 méthodes qui peuvent certainement nous aider à retrouver une bonne qualité de sommeil.

Le ronflement ne signifie pas seulement ennuyer les autres, mais peut également indiquer une altération des cycles de sommeil et d’éveil ainsi que l’apparition de maladies qui doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Pourquoi ronflez-vous ?

Avant de discuter des méthodes que vous pouvez suivre pour arrêter de fumer, il est bon de comprendre ce que signifie ronfler et pourquoi nous le faisons, parfois ou tous les soirs.

Le bruit typique du ronflement est généré lorsque l’air lutte pour surmonter l’obstacle des voies respiratoires sortantes, provoquant ainsi la vibration des tissus et le bruit associé.

Ceci peut être favorisé par certains aspects anatomiques liés à la conformation de la mâchoire, à la forme de la cloison nasale et à la taille de la muqueuse qui recouvre les cornets.

D’autres types d’obstacles peuvent également survenir, tels que des polypes nasaux ou un gonflement temporaire des amygdales, qui – vous obligeant à respirer par la bouche – peuvent provoquer des nuits bruyantes et un sommeil difficile.

embonpointIl existe d’autres facteurs qui peuvent nous rendre sensibles au ronflement, qu’il est utile d’identifier surtout si l’on se demande comment arrêter de ronfler :

  • surpoids et obésité, surtout s’ils sont concentrés sur le torse et le cou ;
  • consommation d’alcool et de tabac;
  • utilisation de sédatifs et d’anxiolytiques;
  • allergies;
  • autres troubles des voies respiratoires.

Par conséquent, si vous vous reconnaissez dans l’un de ces points, il est possible que votre ronflement dépende de l’un d’entre eux. Raison pour laquelle la première méthode pour arrêter de ronfler ne peut être liée qu’aux habitudes alimentaires et au maintien d’une bonne forme physique, notamment en cas de surpoids.

1. Le bon régime

La première chose à traiter, au cas où nous voudrions arrêter de ronfler, est la possibilité que la cause déclenchante soit précisément le surpoids, surtout si l’excès de poids affecte des zones telles que le haut de la poitrine et le cou.

Si vous êtes en surpoids et que vous souhaitez arrêter de ronfler, vous devez obligatoirement vous équiper pour perdre du poids. Suivre le bon régime alimentaire sera donc certainement la première étape pour résoudre le problème du ronflement.

Généralement un régime hypocalorique, s’il est abordé et suivi méthodiquement, est en mesure de garantir des résultats satisfaisants en quelques mois, c’est pourquoi une diététicienne pourrait nous aider dans la lutte contre le ronflement bien plus que d’autres spécialistes.

Dans tous les cas, il sera bon de ne pas en abuser avec les repas du soir, au contraire en essayant d’allouer un maximum de 35% des calories totales au dîner. Le simple fait de réduire les portions et de privilégier les aliments légers et hautement digestibles contribuera à améliorer immédiatement la qualité du sommeil.

Il sera bon d’éviter sinon d’éliminer totalement, et notamment le soir, l’alcool, les fritures, les aliments lourds ou peu digestes et les boissons gazeuses.

2. Le patch nasal

Le patch nasal est un appareil conçu pour soulager l’inconfort du ronflement. Comme évoqué plus haut, l’émission de bruits involontaires pendant le sommeil dépend presque toujours de problèmes respiratoires, notamment des différents problèmes qui peuvent empêcher l’air d’entrer et de sortir correctement de notre nez.

Le patch est donc conçu pour augmenter le débit d’air par les narines, afin de faciliter la respiration et limiter les problèmes liés au ronflement. C’est une solution assez peu coûteuse et très simple à essayer : il suffit d’appliquer le patch en le pressant légèrement sur l’arête du nez avant de s’endormir.

Très adapté à ceux qui ne ronflent que dans certaines circonstances, le patch est sans aucun doute la solution idéale pour les sujets allergiques et ceux souffrant de rhinite saisonnière. Il s’agit en fait d’un appareil jetable, qui soulage immédiatement mais qui en général peut être porté pendant 12 heures maximum.

allergies

3. Le dilatateur nasal

Une autre des méthodes qui peuvent nous aider à ne pas ronfler en augmentant le flux d’air vers le nez, et qui sont particulièrement efficaces, est le dilatateur nasal. C’est un petit appareil, disponible en pharmacie ainsi qu’en ligne, généralement en matière souple et lavable, conçu pour élargir mécaniquement les narines afin d’assurer une bonne respiration et donc un bon repos.

Parfait contre les bruits de ceux qui ont tendance à ronfler de manière chronique, et pour des raisons évidentes déconseillées lors d’un mauvais rhume, le dilatateur nasal est un appareil très économique qui rencontre un bon succès également grâce aux différents designs proposés par les fabricants .

4. Le fascia mandibulaire

Un autre remède contre le non-ronflement est récemment apparu sur le marché qui utilise l’action mécanique pour nous forcer à adopter la bonne position pendant le sommeil.

Il s’agit de la bande mandibulaire, un dispositif en tissu qui, positionné tout autour du visage en passant sous la mâchoire, est capable de résoudre, dans certains cas complètement, le problème du ronflement.

L’action de la bande consiste à garder la bouche fermée et à amener la mâchoire vers l’avant : parmi les conformations physiques pouvant conduire au ronflement, la plus courante concerne le menton en retrait du nez.

En effet, lorsque la mâchoire recule trop, il y a un risque que la langue glisse vers le fond de la gorge, d’autant plus si vous avez tendance à dormir en décubitus dorsal : c’est de loin l’une des principales causes de ronflement.

5. Tisanes et infusions

Dans une liste de conseils et de remèdes naturels pour arrêter de ronfler, une référence à des produits à base de plantes et à base de plantes aux propriétés anti-ronflement ne peut pas manquer.

Une tisane ou un extrait de valériane, par exemple, peut améliorer la qualité du sommeil et contribuer à la relaxation en soulageant les problèmes respiratoires qui provoquent le ronflement. Prendre à la place de la sauge ou de l’ortie, surtout en infusion, est un excellent remède instantané pour ceux qui se retrouvent à ronfler suite à un rhume ou une inflammation passagère des voies respiratoires.

Il est conseillé de laisser infuser les herbes pendant au moins une heure et de prendre la boisson, très chaude, juste avant de se coucher.

infusions

6. Huiles essentielles

Les huiles essentielles dérivent directement des plantes, parmi les remèdes les plus connus pour ceux qui se sont déjà demandé comment arrêter de ronfler. Grâce à leur action balsamique, ils sont capables de dissoudre le mucus, réduisant ainsi les inflammations qui provoquent le ronflement.

Les huiles les plus utilisées pour dégager les voies respiratoires sont le thym, la menthe poivrée et l’eucalyptus, mais aussi le pin et le genévrier. Ils peuvent être répandus sous forme de pommade juste sous les narines avant d’aller au lit, dilués dans une solution aérosol ou ils peuvent être utilisés, avec du bicarbonate, pour faire des fumigations saines.

C’est l’un des meilleurs remèdes pour ceux qui souffrent de rhinite chronique ou d’allergies, ainsi que pour ceux qui souffrent d’une inflammation transitoire des voies respiratoires.

7. La bonne position

Il n’est peut-être pas surprenant de savoir que la position dans laquelle vous vous reposez a une grande influence sur la possibilité de ronfler pendant la nuit.

La position qu’il faut essayer d’éviter dans l’absolu, pour ne pas ronfler, est la position couchée : quand on dort sur le ventre, en effet, les tissus se détendent davantage ; cela inclut également le palais et la langue, qui peuvent devenir trop mous et donner lieu aux vibrations qui génèrent le ronflement.

Les positions les plus adaptées pour ceux qui ronflent sont celles sur le côté, car elles ne risquent pas de gêner la respiration. Une astuce pour vous forcer dans cette position si vous avez l’habitude de dormir sur le ventre est de placer un obstacle, comme une balle de tennis ou une chaussette, au dos de votre pyjama. enroulé.

En conclusion

Nous avons vu plusieurs remèdes complètement naturels pour arrêter de ronfler. Le premier, plus fatiguant et évident, ne pouvait qu’être étroitement lié au mode de vie. Cela est particulièrement vrai dans le cas du surpoids, et plus fortement dans le cas de l’obésité.

La première chose à faire, pour ne pas ronfler, est de s’assurer de dégager les voies respiratoires supérieures : il s’ensuit que la première règle est d’être en forme ; il sera alors indispensable d’éviter l’alcool, le tabac et les sédatifs.

Compartir en facebook
Compartir en twitter
Compartir en linkedin
Compartir en pinterest
Compartir en whatsapp
Compartir en telegram

Beauté