Comment l’oxymètre de pouls est-il utilisé? Le guide ultime

Aussi appelé oxymètre ou oxymètre de pouls, l’oxymètre est l’instrument qui permet de détecter le niveau d’oxygène dans le sang.

En fait, apprendre à utiliser l’oxymètre est important précisément en référence aux pathologies caractérisées par un manque d’oxygène dans l’hémoglobine.

De plus, avec cet instrument, il est également possible de mesurer la fréquence cardiaque, exprimée en battements par minute.

Relativement simple d’utilisation, il cache en réalité des pièges.

Par exemple : saviez-vous que l’oxymètre ne fonctionne pas si vous portez du vernis à ongles ?

Et c’est pourquoi nos experts ont préparé un mini-guide sur la façon d’utiliser l’oxymètre pour vous.

Comment il s’applique, comment il est lu et quelles sont les données obtenues à partir de celui-ci.

Vous n’avez qu’à vous mettre à l’aise et continuer à nous suivre.

Comment est fabriqué un oxymètre

Avant d’aller comprendre comment s’utilise un oxymètre et comment le lire, voyons brièvement comment est fabriqué cet instrument. Nous avons dit qu’il est facile à utiliser. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’un professionnel pour utiliser l’oxymètre, mais vous pouvez le faire dans le confort de votre maison sans aucun problème. Nous ajoutons également que la mesure, en plus d’être facile, est indolore et convient à tout le monde.

oxymètres de pouls professionnels

Le corps extérieur de l’oxymètre, appelé sonde, a la forme d’un pied à coulisse. Il s’utilise généralement en l’appliquant à la manière d’une pince sur un doigt, sur le lobe de l’oreille ou, pour les très jeunes enfants, sur le pied. Pour les oxymètres de pouls professionnels, qui effectuent une lecture constante, il est utilisé à la place pour maintenir la pince immobile avec des patchs.

La pince contient le lecteur optique qui envoie les flashs lumineux et détecte les données associées. Ceux-ci sont ensuite traités par l’unité intérieure et le résultat apparaît sur l’écran qui se trouve généralement sur le dessus de l’oxymètre.

Comment l’oxymètre est-il utilisé?

Comme nous vous l’avons déjà dit, l’oxymètre est très simple à utiliser. Insérez simplement votre doigt dans l’étrier et allumez-le. À ce stade, il suffira de rester immobile pendant le temps nécessaire à la machine pour traiter les données, qui est généralement inférieur à une minute.

L’oxymètre fonctionne en émettant des impulsions lumineuses qui traversent les tissus et sont absorbées par l’hémoglobine. L’unité de calcul mesure la quantité de lumière absorbée par l’hémoglobine, qui est directement liée à la quantité d’oxygène qu’elle contient, en plus du rythme cardiaque comme nous l’avons dit.

utiliser-oxymètre

Pour que la détection soit correcte, il est cependant nécessaire de prendre quelques précautions :

  • Appliquer dans une zone où la circulation est superficielle: pour permettre aux faisceaux lumineux d’atteindre l’hémoglobine ;
  • Ne pas obstruer le passage de la lumière: assurez-vous que la zone est propre, par exemple, s’il s’agit du doigt, retirez le vernis à ongles ;
  • Ne pas interférer avec les faisceaux lumineux: vous n’avez pas besoin de vous positionner dans une pièce sombre, mais il serait préférable d’éviter de vous mesurer à proximité de sources de lumière directe (par exemple sous la lampe de chevet).

La détection prend généralement moins d’une minute, ce n’est donc pas trop gênant. Le mieux est de s’asseoir droit et de poser sa main sur sa jambe, de manière à rester immobile et à obtenir la détection la plus précise possible.

Comprendre les valeurs de l’oxymètre

valeurs-oxymètreLa diffusion de l’oxymètre a soulevé (aussi) un thème lié non seulement à son utilisation, mais aussi à sa lecture. En un mot : on sait utiliser l’oxymètre pour autant qu’il s’agisse de le mettre et de l’allumer. Mais alors, lorsque les chiffres apparaissent à l’écran, a-t-on vraiment une idée de ce qu’il faut en faire ? Dans de nombreux cas, la réponse est non.

Pour mieux s’orienter, alors, il est bon de rassembler quelques données. Précisons tout d’abord ce qu’est la saturation : c’est un indice qui permet d’établir, en fonction du niveau d’oxygénation, le degré de fonction respiratoire de l’individu.

Généralement, les valeurs sont exprimées en quatre degrés : jusqu’à 95 % de saturation est optimale. En dessous de 95 % le patient souffre d’hypoxémie, allant de légère – 94 à 91 % – modérée – entre 90 et 86 % – et sévère : inférieure à 85 %.

A quoi sert l’oxymètre ?

Alors maintenant, nous savons comment utiliser et comment lire l’oxymètre. Voyons donc quand c’est indiqué, c’est-à-dire en présence de quelles pathologies il serait conseillé d’en prendre un.

Un état d’hypoxémie peut, à son tour, indiquer une altération de la capacité respiratoire, mais aussi une altération de la capacité cardiaque. C’est une découverte importante, cependant, en particulier chez les personnes souffrant de maladies des voies respiratoires, de la bronchite à l’asthme.

pathologies-oxymètre

De plus, l’oxymètre fonctionne très bien comme détecteur de pathologies non respiratoires, mais qui impliquent la respiration de manière indirecte, comme l’apnée du sommeil. Et enfin, il est particulièrement important lorsqu’on vit ou travaille dans des zones polluées, de déterminer l’impact de la pollution sur la santé.

Ce sont les utilisations qui sont généralement faites de l’oxymètre dans des contextes domestiques. Les modèles professionnels, utilisés dans les hôpitaux ou dans les établissements hospitaliers, en revanche, ont généralement pour fonction de surveiller les paramètres vitaux du patient en cas de pathologies graves ou d’interventions chirurgicales.

Quelques derniers conseils : avantages et inconvénients de l’oxymètre

Et maintenant, faisons un discours plus prosaïque : essayons de comprendre si cela vaut la peine d’acheter un oxymètre. Notre réponse est définitivement oui. C’est un outil qui est facile à utiliser, à tel point que tout le monde peut le faire, et aussi facile à lire. Il ne nécessite pas d’aide professionnelle et est extrêmement rapide.

De plus, la possibilité de mesurer la fréquence cardiaque, et pas seulement l’oxygénation du sang, le rend utile pour diverses mesures. Enfin, les mesures sont non invasives et ne font pas mal, à tel point que l’oxymètre peut également être utilisé sur les nouveau-nés.

Les seuls inconvénients concernent le fait qu’il existe des pathologies ou des conditions spécifiques qui rendent la détection peu fiable. Par exemple, une vasoconstriction périphérique, c’est-à-dire lorsqu’il y a une mauvaise circulation impliquant les mains et les pieds. Mais aussi en cas d’anémie, ou lorsque des traitements à base de bleu de méthylène ont été effectués.

Ces aspects contraignent cependant non pas tant à se procurer un oxymètre, mais plutôt, si vous êtes en présence – ou suspecté d’être – de ces pathologies, de consulter votre médecin avant d’acheter. Et maintenant : bonne détection !

Compartir en facebook
Compartir en twitter
Compartir en linkedin
Compartir en pinterest
Compartir en whatsapp
Compartir en telegram

Beauté